La nuit de la Saint Laurent : la nuit des étoiles filantes

La nuit de la Saint Laurent : la nuit des étoiles filantes

La nuit de la Saint Laurent est attendue chaque année avec excitation par une multitude de personnes. Il y en a qui l’attendent pour un intérêt astronomique et puis il y en a d’autres qui l’attendent parce que c’est une nuit exceptionnellement romantique, ou pour manifester sa propre dévotion pour Saint Laurent. Mais qu’est-ce qui rend cette nuit si spéciale à de nombreux points de vue ?

Essayons avant tout de comprendre s’il existe une association entre Saint Laurent, jeune martyr mort sous l’empereur romain Valérien en 258 apr. J.-C., et les étoiles filantes qui caractérisent cette nuit spéciale.

Laurent était né à Huesca, en Espagne, une ville aux pieds des Pyrénées. Pendant qu’il fréquentait les études humanistiques et théologiques à Saragosse, il connut le future Pape Sixte II, qui était un de ses enseignants. Entre les deux naquit une amitié faite d’estime et de respect réciproque. En particulier, le future Saint Père eut l’opportunité d’apprécier l’intégrité morale du jeune étudiant, sa charité envers les plus pauvres et les nécessiteux.

Laurent et son mentor quittèrent ensemble l’Espagne pour Rome et, quand ce dernier fut élu Évêque de Rome, il confia à son ami et élève la tâche d’Archidiacre. En tant qu’Archidiacre, Laurent était en pratique le premier conseiller de l’Évêque et, en tant que tel, devait veiller à la pureté de foi et à la discipline de toute la curie, mais également gérer les propriétés ecclésiastiques. En tant que représentant officiel de l’Évêque, l’Archidiacre devait en outre le représenter à l’occasion de visites aux malades et assistance aux plus nécessiteux, comme les orphelins, les veuves et les parias.

Laurent devint une figure très aimée à Rome et, même après sa mort, il fut l’objet d’une vénération populaire immédiate. Il mourut en 258 apr. J.-C., sous l’empereur Valérien, qui avait promulgué un édit avec lequel il envoyait à la mort tous les évêques, les presbytres et les diacres chrétiens. Pape Sixte II fut tué avec quatre de ses diacres tandis qu’il célébrait l’eucharistie dans les catacombes de Pretestato. Laurent, qui avait 33 ans, fut arrêté et confié à la garde d’un centurion romain qui, fasciné par la gentillesse du jeune, se convertit au christianisme et qui, pour cela, fut tué aussi. Laurent fut brûlé vivant sur une plaque de métal chauffée au rouge, qui devint ensuite son emblème.

Saint Laurent est le Saint Patron des bibliothécaires, des cuisiniers, des libraires, des pâtissiers, des pompiers, des rôtisseurs et des vitriers, en plus de la ville de Grosseto et de Tivoli, de Sant’Agata di Battiati en province de Catane, d’Aidone en province d’Enna.

Mais qu’est-ce qui lie ce jeune saint bien-aimé à la nuit des étoiles filantes ?

Tout d’abord, nous pouvons dire que, selon la tradition chrétienne, les étoiles filantes qui dans la nuit du 10 août traversent le ciel sont les lapilli échappés des flammes de la plaque sur laquelle le pauvre sain fut brûlé. Une autre légende veut qu’elles soient ses larmes.

Pour les grecs et pour de nombreuses autres populations préchrétiennes, les étoiles filantes étaient des signes divins. Leur passage pouvait déterminer même l’abdication d’un roi, comme il arrivait à Sparte, où, si à la neuvième année de rège d’un souverain on apercevait une étoile filante, il était obligé d’abdiquer. La période de plus grande présence d’étoiles filantes était ensuite associée à des rites de fertilité et des cérémonies propitiatoires pour avoir des récoltes abondantes.

Selon les romains, qui au mois d’août célébraient l’empereur Auguste de différentes manières, les étoiles filantes étaient le fruit de l’éjaculation du phallus de Priape amené en procession, ou bien ses larmes. Puisque Priape était le dieu de la fertilité, on pensait que cette pluie resplendissante aurait rendu fertiles les champs. Cette théorie liée à la fertilité justifierait également le rapprochement entre cette fête et Saint Laurent. En effet, la contrepartie féminine de Priape, la Grande Mère qui rendait la terre riche et féconde, était également connue comme Larentia. Le passage de Larentia à Laurent et des larmes de Priape à celles du jeune martyr est compréhensible.

Quand tombe la nuit de Saint Laurent ?

Nous savons en réalité que les étoiles filantes visibles également à l’œil nu la nuit du 10 août sont les Perséides, c’est-à-dire des météores composées de poudre et de glace, provenant de la constellation de Persée, qui, à cette période particulière de l’année, entre fin juillet et début août et en particulier entre le 10 et le 12 août, passent très près de la Terre. Le 10 août donc, anniversaire de la mort de Saint Laurent et récurrence qui lui est dédiée, coïncide avec le moment de plus grande intensité de cet essaim de météores.

Poésie sur la nuit de la Saint Laurent

Nous avons déjà mentionné comment, dans le passé, les étoiles filantes qui dans la nuit du 10 août tombaient du ciel, étaient considérées comme étant les larmes de Priape, dieu de la fertilité, et, ensuite, comme celles de Saint Laurent martyr. Le grand poète italien Giovanni Pascoli a voulu reprendre ce symbolisme des étoiles filantes comme larmes dans son immortelle poésie X agosto (10 août), dédiée justement à la nuit de la Saint Laurent. Le choix de cette date n’est pas un hasard. Le 10 août 1876, le père de Pascoli fut assassiné par un coup de fusil tiré par des inconnus pendant qu’il rentrait chez lui auprès de sa famille. Cet événement tragique et très douloureux marqua irrémédiablement le poète, qui dans sa production dédia de nombreux vers à cet épisode, comme dans une de ses poésies les plus célèbres, La cavallina storna (La jument pie), ou bien comme dans X agosto, où le ciel même s’incendie et pleure en inondant la Terre, définie avec amertume un « sombre atome du Mal », témoin impuissant de l’énième injustice accomplie par les hommes.

Saint Laurent, moi, je sais pourquoi

tant d’étoiles dans l’air tranquille

s’embrasent et tombent, pourquoi tant de larmes

étincellent dans la voûte du ciel.

 […]

Et toi, Ciel, du plus haut des mondes

paisibles, infini, immortel,

tu inondes de larmes d’étoiles

ce sombre atome du Mal !

 

Phrases pour la nuit de la Saint Laurent

Même si nous n’avons pas la puissance évocatrice de Pascoli, nous sommes tous fascinés par les étoiles filantes qui le 10 août tombent du ciel, en donnant vie à une des nuits les plus magiques et les plus romantiques de toute l’année. Poètes, écrivains, mais aussi auteurs cinématographiques, même des humoristes, ont prononcé des phrases dédiées à la nuit de la Saint Laurent qui sont restées célèbres et qui peuvent être citées à cette occasion, peut-être même pour impressionner une fille qui nous plait !

Par exemple, la phrase prononcée par rien moins que le philosophe grec Platon fera surement de l’effet : « Tu regardes les étoiles, ma chère étoile, et moi, j’aimerais être le ciel pour te regarder toi avec mille yeux ». Qui pourrait résister à une déclaration d’amour pareille ?

Le grand Bob Marley nous laisse par contre un message d’espoir, très en ligne avec la pensée de son époque, mais que nous aimons considérer comme étant toujours actuel, adapté à tous les hommes et à tous les temps : « Si tu exprimes un souhait, c’est parce que tu vois tomber une étoile, si tu vois tomber une étoile, c’est parce que tu regardes le ciel, si tu regardes le ciel, c’est parce que tu crois encore en quelque chose ».

Doux-amer, comme souvent était son œuvre, l’évaluation d’Oscar Wilde : « Nous sommes tous immergés dans la boue, mais certains parmi nous regardent aux étoiles ». Non moins poétique fut le grand romancier français Victor Hugo : « L’âme est remplie d’étoiles filantes ».

Le panorama musical italien offre de nombreux exemples de chansons où on cite les étoiles filantes de la Saint Laurent :

Je vois les yeux d’une femme qui m’aime
Et je ne ressens plus le besoin de souffrir
Tout est illuminé
Tout est dans son rayon en devenir
Je vois des étoiles qui tombent dans la nuit des souhaits
Lorenzo Jovanotti

Je hais les gens qui haïssent la pluie et le vent, et qui regardent le ciel uniquement la nuit de la Saint Laurent. 
J-Ax

Et même les étoiles tombent, certaines à l’extérieur comme à l’intérieur,
pour un souhait que t’exprimes, ils t’en restent encore cent autres !
Ligabue

Mais, romantisme à part, il y a également de nombreuses phrases amusantes sur la nuit de la Saint Laurent. En ligne on en trouve énormément, pour tous les goûts, comme celles de l’influenceur Fran Altomare : « Pendant ce temps-là, dans un univers parallèle, les étoiles expriment un souhait dès qu’elles voient quelqu’un trébucher », ou les aphorismes sur la Nuit de Saint Laurent de l’autrice d’aphorismes sur Twitter Twilla_ria : « Le souhait ne s’est pas réalisé. C’était une étoile tombale ».

Chanson sur la nuit de la Saint Laurent

Nous avons déjà mentionné comment plusieurs chanteurs avaient déjà cité les étoiles filantes dans les textes de leurs chansons. Mais il y en a qui sont allés bien au-delà et ont carrément dédié une chanson à la nuit de Saint Laurent. Le chanteur Franco Simone, par exemple, a écrit une chanson intitulée Notte di San Lorenzo (Nuit de la Saint Laurent), qui raconte un voyage nocturne et solitaire que l’auteur-compositeur fait dans cette nuit magique et d’une rencontre qui changera sa vie :

Milles lumières entre les doigts
dix étoiles reviennent pour tomber
pour comprendre toute la nuit
il faut des montagnes d’amour

Murubutu aussi, pseudonyme d’Alessio Mariani, rappeur fondateur et voix du collectif La Kattiveria, a dédié une chanson à la nuit de la Saint Laurent. Une expérience audacieuse la sienne, mais le chanteur a l’habitude de combiner le hip hop avec la littérature, l’histoire avec la philosophie, en créant ce qu’il définit un « rap d’inspiration littéraire » ou « littérarap ».

Et à la fête du Saint connue dans toute la Sila
Venait beaucoup de monde même de la ville
Sous un noir d’encre, lune dans le ciel et d’ivoire
Nous fouillons dans le noir, entre les lumières du cosmos
Chercheurs de comètes dans les fiefs égarés
Voleurs de Perséides dans le ciel d’août

Film La nuit de la Saint Laurent

Le cinéma s’est également laissé emporter par la fascination exercée depuis toujours sur les hommes par cette magique nuit d’août. Les frères Taviani en 1982 ont tourné le magnifique film La nuit de la Saint Laurent, qui se déroule dans la campagne toscane au mois d’août de 1944 et raconte les dramatiques vicissitudes d’hommes et de femmes submergés par la folie de la Deuxième Guerre mondiale, entre actes d’héroïsme de la Résistance et abjectes représailles des fascistes.