La significartion du corail dans le symbolisme chrétien

La significartion du corail dans le symbolisme chrétien

Découvrons secrets et signification du corail, un matériel précieux qui a toujours fasciné l’humanité. Amulette contre le mal et la malchance, il a été associé par l’Église au Sang et à la Passion de Christ.

Depuis toujours, l’homme a attribué au corail significations et propriétés particulières. Nos ancêtres préhistoriques attribuaient à ce matériel des vertus médicinales et des pouvoirs magiques depuis la nuit des temps. Cela dépend peut-être de sa propre nature, du fait qu’il s’agit d’un être vivant, ou plutôt d’une partie de cet être. En effet, qu’est-ce qu’est le corail ? Ce n’est rien d’autre que l’exosquelette, la carapace en gros qu’une colonie de petits poulpes construit afin de protéger et soutenir leur corps mou, en sécrétant du calcaire et en formant de suggestives ramifications de carbonate de calcium. Puisque ces secrétions se stratifient avec le temps, le corail se fond avec d’autre corail, en donnant corps à des formations très étendues. Pensons aux récifs coralliens. Cette croissance est infinie, puisque quand la colonie de poulpes qui l’habite meure, le corail est colonisé par d’autres poulpes.

Les fragments de corail rouge retrouvés dans les sépultures du Néolithique nous disent que déjà à l’époque il était utilisé comme amulette de protection pour les défunts. En ce sens, une grande utilisation en firent les Égyptiens qui en répandaient même la poudre dans les champs, mélangée aux semailles afin de favoriser une bonne récolte. Grecs et Romains utilisaient le corail comme remède pour de nombreuses maladies et comme protection pour les nouveau-nés, ce dernier usage ayant été maintenu également dans les siècles suivants, comme nous pouvons le remarquer dans de nombreux tableaux de la Renaissance qui montrent des enfants avec des amulettes de corail. A l’époque médiévale, on croyait que le corail rouge fournissait une protection contre la foudre et la mort soudaine. En médecine, il était utilisé comme traitement en cas d’hémorragies et comme coagulant pour blessures et ulcères, probablement en vertu de sa couleur.

Considéré pendant des siècles comme un remède efficace contre les maladies, mais aussi contre les épidémies, stérilité et malchance, comme nous le rappelle la tradition des cornets de corail porte-bonheur encore bien encrée à Naples, le corail a été amplement utilisé aussi dans le symbolisme chrétien, qui l’a inévitablement relié au sang de Christ et à la Passion, en l’utilisant pour décorer les reliquaires et dans la peinture sacrée.

Voyons donc les différentes significations de ce matériel fascinant et pourquoi il est bien de porter des bijoux en corail.

Signification du corail

Il existe de nombreuses légendes concernant l’origine du corail. Pour les Grecs, il était né du sang de la gorgone Méduse, décapitée par le héros Persée. Comme la terrible Méduse transformait en pierre tous ceux qui croisaient son regard, ainsi le sang qui aurait jailli de sa tête décapitée, en contact avec l’écume  de la mer, aurait transformé des algues en ce matériel rouge et dur : le corail rouge précisément. Des écrivains romains tels qu’Ovide dans les Métamorphoses et Pline l’Ancien dans la Naturalis historia ont poursuivi cette théorie sur les origines du corail, considéré au cours des siècles et au sein des différentes civilisations tantôt un minéral, tantôt un végétal. Sa correcte appartenance au règne animal a été reconnue uniquement au XVIIIe siècle.

Apprécié et recherché pour sa rareté et sa capacité à se transformer, le corail a toujours été utilisé comme ornement et surtout comme amulette.

La caractéristique principale du corail rouge a toujours été sa vertu protectrice, qu’il s’agisse de prévenir maladies et accidents, conjurer la peste, protéger un défunt des tentations des démons et des monstres de l’au-delà, ou, dans des temps plus récents, comme amulette contre le mauvais œil, les charmes et la malchance. Offrir un morceau de corail rouge ou un bijou en corail était une manière pour souhaiter bonne chance et bonheur, mais aussi une démonstration d’amour et d’affection, car à ce matériel est également attribué le pouvoir de réveiller l’énergie vitale, l’amour et la sensualité. Il suffit de penser que les matrones romaines portaient des boucles d’oreilles en corail quand elles voulaient gagner le cœur d’un homme et encore au XVIe siècle on brûlait de la poudre de corail comme encens afin de favoriser les histoires d’amour.

Si au corail rouge est attribué un pouvoir stimulant sur l’énergie vitale et la capacité à rééquilibrer les états énergétiques, pour favoriser les changements internes positifs, le corail blanc chasse la nervosité et la peur, combat la dépression et les attaques de panique. Enfin, le corail rose aide à vivre chaque jour avec sérénité et harmonie intérieures.

Le corail dans l’iconographie chrétienne

L’Église chrétienne a fait siennes beaucoup des caractéristiques déjà attribuées au corail rouge dans le contexte païen, en arrivant à exorciser les croyances magiques populaires en faveur d’un symbolisme chrétien lié au Sang de Christ et à la Passion. La forme ramifiée et cruciforme de la branche de corail aussi renvoie au sang et à la circulation sanguine, mais également à l’arbre de vie et à la Croix, et donc à un concept de salut et rédemption.

Larbre de vie

Lire aussi :

La signification de l’Arbre de la vie
Toutes les religions, dès les origines de l’histoire humaine, sont liées d’une manière ou d’une autres aux arbres…

Le corail et la Passion de Jésus

Nous avons mentionné la présence d’amulettes en corail dans les tableaux qui représentent l’Enfant Jésus comme dans la Madonna di Senigallia (dite aussi Vierge à l’Enfant avec deux anges) de Piero Della Francesca ou La Vierge de la Victoire d’Andrea Mantegna. Parfois, le précieux matériel est représenté comme une amulette au cou du jeune Sauveur, et parfois il apparait comme élément symbolique dans le tableau.

Par la suite, les peintres se concentrèrent sur l’élément symbolique du sang salvateur de Christ versé pendant la Passion, et sur comment le corail rouge en rappelait la couleur et l’aspect. Une fois éliminées les réminiscences païennes liées à la protection et à la bonne chance, le corail est devenu symbole de la mort et de la souffrance humaine de Jésus, nécessaires afin de purifier l’humanité entière du péché et de lui offrir l’espoir d’un nouveau salut. En tant que représentation du sang de Christ, le corail rappelle également Sa double nature, humaine et divine.

Passion de Jesus

Lire aussi :

Les événements de la Passion de Jésus : de la Cène à Sa crucifixion
La Passion de Jésus est le moment le plus haut et le plus terrible…

Bijoux en corail sur Holyart

Depuis toujours, le corail est travaillé de différentes manières afin d’obtenir bracelets, colliers, amulettes. Les Romains commencèrent en premier à le sculpter afin d’obtenir de petites statuettes. Au cours des siècles, les techniques de bijouterie se sont affinées de plus en plus, en rendant le corail protagoniste de l’orfèvrerie italienne et étrangère.

Dans notre e-store aussi vous trouvez des bijoux réalisés en corail, comme le gracieux Bracelet en argent 925, également adapté pour les plus jeunes, constitué d’une maille classique et enrichi de 11 perles en corail et d’une petite croix trilobée finement travaillée. Il s’agit d’une création artisanale unique, car chaque étape de la transformation est entièrement réalisée à la main par du personnel hautement qualifié.

Les splendides Croix en argent 800 avec au centre un cabochon rond en corail et la magnifique Croix pendentif en argent bruni, ajourée, avec un ovale central en corail rouge, présentent toutes les deux un design ancien et sont travaillées à la main.

Le Chapelet en argent 800 couleur or possède des grains en corail et a été réalisé en Italie par des artisans spécialisés dans le travail de l’argent.

Concernant les bijoux, si vous vous demandez comment nettoyer le corail, gardez à l’esprit qu’il est très sensible aux substances corrosives comme le parfum, mais aussi au savon et aux détergents, et qu’il doit être conservé loin de toute source de chaleur. Avec le temps, il perdra inévitablement de sa luminosité, mais il sera alors suffisant de l’immerger dans un bain d’eau tiède, mélangée à deux poignées de gros sel, de le laisser en immersion pendant 10 minutes et ensuite de l’essuyer correctement avec un chiffon doux. Il sera comme neuf! Si le bijou ou l’objet en corail est très sale, vous pouvez ajouter quelques gouttes de détergent dans l’eau tiède, mais sans exagérer, et éliminer la saleté avec un coton tige.

bracelet argent et corail
Bracelet argent et corail
Acheter sur Holyart
croix en filigrane dargent 800 et corail
Croix en filigrane d'argent 800 et corail
Acheter sur Holyart
croix argent bruni et corail
Croix argent bruni et corail
Acheter sur Holyart
chapelet en argent dore et grains en corail
Chapelet en argent doré et grains en corail
Acheter sur Holyart