Le Sanctuaire de Padre Pio à San Giovanni Rotondo

Le Sanctuaire de Padre Pio à San Giovanni Rotondo

Qu’est-ce qui pousse des milliers de personnes à visiter chaque année le Sanctuaire de Padre Pio à San Giovanni Rotondo ? Apprenons à mieux connaître un des lieux de pèlerinage les plus célèbres au monde.

Padre Pio de Pietrelcina est probablement un des personnages les plus emblématiques de l’histoire du Christianisme moderne. La dévotion qui lui est réservée, déjà quand il était encore en vie, a atteint après sa mort des proportions impressionnantes. Le mérite est à chercher dans sa réputation de thaumaturge, qui a dépassé sa mort corporelle, en poussant des milliers de personnes souffrantes à visiter chaque année les lieux qui l’ont vu vivre et pratiquer, en premier lieu le Sanctuaire érigé à San Giovanni Rotondo, en province de Foggia, auquel est dédié cet approfondissement.

Nous avons déjà parlé de Padre Pio à plusieurs reprises, en lui dédiant des articles qui essayent d’approfondir différents aspects de sa surprenante parabole humaine et spirituelle. En particuliers, dans l’article sur Padre Pio et l’ordre des Frères Mineurs Capucins, nous avons parcouru l’aventure humaine et spirituelle de cet homme qui naquit et vécu à cheval entre deux siècles, de sa vocation religieuse précoce, favorisée par la profonde dévotion de sa mère, au service sacerdotal à seulement 23 ans, aux visions et aux stigmates, que le Frère reçut justement à San Giovanni Rotondo, dans le couvent où Jésus en personne lui avait suggéré de s’arrêter afin de soigner sa santé fragile. Le couvent qui y surgissait et qui accueillait le futur saint homme devint tout de suite un but de pèlerinage du monde entier, non seulement de la part de fidèles et malades, mais même d’hommes politiques et de souverains de toute l’Europe. Après la Deuxième Guerre mondiale, autour du couvent et de la figure de Padre Pio se développera un véritable « culte du saint vivant », qui ne s’est jamais interrompu, et qui après sa mort en 1968 et sa canonisation en 1999 et béatification en 2002 n’a fait que augmenter.

Padre Pio - Frères Mineurs Capucins

Lire aussi :

Padre Pio et l’ordre des Frères Mineurs Capucins
Qu’est-ce qui rend Padre Pio, connu aujourd’hui comme Saint Pio de Pietrelcina, un personnage si vénéré et célébré …

Dans un autre article, Padre Pio et sa prière préférée, nous nous sommes attardés sur la prière que Padre Pio récitait pour ceux qui s’adressaient à lui en quête de réconfort et d’aide, i.e. une Neuvaine au Sacré-Cœur de Jésus composée par Sainte Marguerite-Marie Alacoque, une religieuse et mystique française vécue au XVII siècle.

Dans ces deux cas, ce qu’il nous intéressait de souligner, au-delà des vicissitudes humaines, non dépourvue de zones d’ombre et de contradictions, du Frère de Pietrelcina, est la puissance spirituelle de cet homme apparemment calme et doux, qui savait incendier les âmes de ferveur religieuse et rasséréner l’esprit le plus tourmenté avec à peine quelques mots, avec son simple regard. Comme tous les Frères Capucins, Padre Pio choisit de dédier sa vie à la contemplation et à la prière, sans pour autant fuir le contact avec les gens, au contraire, en faisant de sa présence à l’intérieur du tissu social, proche des problèmes des gens, sa première mission. Une vie sous le signe de la pauvreté, de l’obéissance et de la chasteté, mais également dominée d’une profonde empathie et capacité à se mettre en contact avec les personnes, de parler à chacun dans le langage le plus facilement compréhensible et accessible. Frères du peuple, frère du monde, les Capucins.

padre pio et sa prière préférée

Lire aussi :

Padre Pio et sa prière préférée
Padre Pio est une figure qui a été très controversée et longuement discutée dans l’Église catholique…

Qu’est-ce que c’est un Sanctuaire

Encore une fois, il suffit d’ouvrir le dictionnaire pour avoir une réponse générale à cet question. On y lit que le sanctuaire est un « lieu qui a acquis un caractère sacré par la manifestation ou la présence à son intérieur de la divinité, ou car lié à des événements et phénomènes considérés comme surnaturels ; dans l’ancienne religion juive, il désigne la partie la plus interne et la plus sacrée du temple, i.e. le sancta sanctorum ; dans la tradition chrétienne, c’est un lieu de dévotion lié à des événements ou manifestations divines de la Sainte Vierge, des saints et des martyrs ; il indique également une partie de l’église où sont conservée des reliques ou des images miraculeuses, qui fait par conséquent l’objet d’une vénération particulière et est lieu de pèlerinage. »

Nombreux sont les sanctuaires célèbres en Italie et dans le monde, des lieux débordants de mysticisme et d’espoir, qui rappellent chaque année des pèlerins du monde entier.

En ce qui concerne l’Italie, il serait vraiment difficile d’identifier un critère pour définir quels et combien de sanctuaires sont les plus importants. Ils sont très nombreux, éparpillés dans toutes les régions, du sanctuaire marial de Loreto, qui accueillerait les restes de la maison de Marie de Nazareth, amenés par des anges, au sanctuaire de Pompéi, dédié à Notre-Dame du Saint-Rosaire, de l’église de Monte Berico, théâtre d’apparitions de la Sainte Vierge entre 1426 et 1428, au Sanctuaire de Monte Sant’Angelo, en province de Foggia, l’unique sanctuaire au monde à ne pas avoir été consacré par l’homme, mais directement par l’Archange Michel, pour n’en citer que quelques-uns.

En ce qui concerne le reste du monde, nous ne citerons que certains des sanctuaires mariaux les plus célèbres et les plus visités, des véritables points de repère de la dévotion populaire à travers les siècles. Pensons par exemple au Sanctuaire de Notre-Dame de Lourdes en France, à celui de Notre-Dame de Fátima au Portugal, au Sanctuaire de Notre-Dame de Guadalupe à Mexico, auquel nous avons récemment dédié un article.

Notre-Dame de Guadeloupe

Lire aussi :

La Basilique de Notre-Dame de Guadeloupe à Mexico
La Basilique de Notre-Dame de Guadeloupe est dédiée à la Vierge de Guadeloupe, la protectrice de tous les peuples de langue espagnole…

Sanctuaire de Padre Pio à San Giovanni Rotondo

Mais revenons au Sanctuaire de Padre Pio à San Giovanni Rotondo, qui surgit sur le mont de San Giovanni Rotondo, dans le Gargano, dans les Pouilles, non loin du couvent où Padre Pio habita et œuvra pendant une bonne partie de sa vie. Il s’agit de l’une des plus grandes églises d’Italie et il a été construit quasi entièrement grâce aux offrandes et aux legs des fidèles. Commencé en 1994, il a été inauguré le 1er juillet 2004.

Le bâtiment, conçu par l’architecte Renzo Piano, présente la forme d’un immense coquillage qui se développe en spiral en partant du grand pilier central selon des proportions géométriques parfaites. La structure s’élève sur deux étages. L’inférieur est subdivisé en quartiers de 10° chacun et accueille principalement les salles de conférence, les salles d’accueil pour les pèlerins et les pièces de service. L’étage supérieur est composé de trois zones distinctes : la salle liturgique, divisée en trois grandes nefs semi-circulaires soutenues par 21 arches qui convergent vers le pilier central ; la chapelle de l’eucharistie et la sacristie. Deux grandes arches l’une à côté de l’autre saluent l’arrivée des pèlerins dans l’église. Un accueille un vitrail bariolé qui rappelle la tapisserie médiévale française d’Angers et raconte en 84 tableaux l’Apocalypse de Saint Jean ; l’autre, plus petit, est l’entrée proprement dite.

La structure toute entière est construite en pierre d’Apricena, une pierre calcaire qui est extraite dans les Pouilles au pied du Gargano. Pas seulement pour la construction des arches, des piliers et des structures porteuses, la pierre d’Apricena a été également employée pour la création du mobilier liturgique et des revêtements de sol.

Le grand parvis, relié à l’église par l’énorme vitrail avec les scène de l’Apocalypse, et l’allée menant à l’entrée font partie intégrante du complexe architectural. Le parvis est triangulaire et est délimité par l’original clocher horizontal, un mur avec 12 cloches décoré de 8 aigles aux ailes dépliées, prêts à prendre leur envol ver l’Église, plus un bosquet de 24 oliviers. Douze vasques en pierre de forme trapézoïdale acheminent l’eau vers les grands fonds baptismaux octogonaux. Le parvis est également pourvu d’un grand autel mobile pour les célébrations en plein air. Le pavage en pierre d’Apricena du parvis descend doucement vers l’église. L’entièreté de la zone extérieure mesure 8000 m² et, outre les oliviers déjà cités, est enrichie de nombreux autres arbres et buissons : cyprès, sapins, arbousiers, myrtes, lavandes, lierre. Une grande croix en pierre d’Apricena s’érige en donnant sur le Gargano.Sanctuaire de Padre Pio à San Giovanni Rotondo

Au premier coup d’œil, l’église présente un imposant double revêtement réalisé en bois et plaques de cuivre pré-oxydé. Le revêtement inférieur est un dôme en bois qui recouvre la structure entière, tandis que la deuxième couche en bois lamellé recouvert de cuivre pré-oxydé forme neuf bandes superposées. La structure apparait très vaste à l’intérieur, mais elle ne fait que 16 mètres de hauteur et cette hauteur exigüe, unie aux plaques de cuivre pré-oxydé, lui permettent de ne pas s’avérer trop invasive par rapport au paysage, en s’y adaptant de manière plutôt agréable.

Des pièces de mobilier liturgique réalisé par certains des plus grands artistes italiens contemporains décore l’intérieur. Pour n’en citer que quelques-uns, il y a des œuvres d’Arnaldo Pomodoro, Giuliano Vangi et Floriano Bodini, auteurs respectivement de l’autel et de la croix en bronze, de l’ambon et du grand tabernacle octogonal.

Enfin, une rampe d’escalier mène à la crypte, qui accueille la dépouille du Saint et qui est décorée des mosaïques de Marco Ivano Rupnik.

Jubilé de la Miséricorde

Lire aussi :

Logo du Jubilé de la Miséricorde : de quoi s’agit-il et qui l’a dessiné
Le logo du Jubilé extraordinaire de la miséricorde a été conçu et…

Le 23 septembre

Le 23 septembre, anniversaire de la mort de Padre Pio de Pietrelcina, le saint est célébré avec cérémonies et commémorations solennelles. Des neuvaines de préparation et des veillées de prière sont souvent organisées aussi à l’étage inférieur du Sanctuaire de San Giovanni Rotondo. Les Frères Capucins organisent également des processions durant lesquelles la relique du corps du Saint est amenée sur le parvis du sanctuaire et dans l’église, afin que les pèlerins puissent lui manifester leur dévotion.