Via Francigena : parmi les plus anciens itinéraires de pèlerinage

Via Francigena : parmi les plus anciens itinéraires de pèlerinage

De Cantorbéry aux Pouilles, se déroule une route parcourue depuis des siècles par des hommes à la recherche de Dieu et d’eux-mêmes. C’est la Via Francigena, ou voie francigène.

Nous avons tous surement déjà entendu parler de la Via Francigena, un des chemins les plus connus et les plus parcourus par les pèlerins du monde entier. Chemin de défi avec soi-même et recherche intérieure, pour se mettre à l’épreuve physiquement et psychologiquement, avec ses 2000 km environ, de Cantorbéry, en Angleterre, jusqu’à Santa Maria di Leuca dans les Pouilles, en traversant la France et la Suisse. Chemin de foi, car ce long parcours passe par Rome, où les dépouilles mortelles des apôtres Pierre et Paul reposent depuis des siècles.

En réalité, il est erroné de parler d’une seule Via Francigena, dite en latin Francisca ou Romea. En effet, la Via Francigena n’est pas une seule voie, mais un système de voies, qui recueille les anciens parcours qui reliaient Cantorbéry à Rome et ensuite aux Pouilles, d’où on pouvait partir pour atteindre la Terre Sainte.

Ce long parcours traverse des longues étendues de nature intacte, mais aussi d’anciennes et suggestives bourgades, des villes d’art et des décors merveilleux, qui ont fait en sorte que, en 1994, il a été déclaré Itinéraire Culturel Européen, comme le Chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle.

Apprenons à mieux la connaître.

Chemin de saint jacques de Compostelle

Lire aussi :

Le Chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle: histoire et curiosités d’un des plus célèbres itinéraires religieux
Depuis des siècles, le Chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle…

Qu’est-ce qu’est la Via Francigena

Comme nous l’avons déjà mentionné, il s’agit d’une ancienne route, ou un ensemble de routes, qui, déjà au Moyen Âge, reliait Cantorbéry aux Pouilles, point d’embarquement pour les pèlerins qui voulaient se rendre en Terre Sainte, et pour les Croisés. Les décors que l’on y rencontre sont très différents entre eux, de la splendeur gotique de la cathédrale de Cantorbéry, au charme hors du temps de Rome, à travers les imposantes montagnes françaises et autrichiennes, jusqu’à la mer couleur cobalt des Pouilles. Outre les suggestions naturelles et architecturales, la Via Francigena a absorbé, au cours des siècles, les cultures et les traditions de tous les hommes qui l’ont parcourue, en devenant véritable gardienne de la civilisation occidentale, outre que de la spiritualité.

Saint Augustin de Cantorbéry, évangélisateur d’Angleterre

Lire aussi :

Saint Augustin de Cantorbéry, évangélisateur d’Angleterre
Saint Augustin de Cantorbéry, dit l’Apôtre d’Angleterre, est adoré comme saint par les catholiques et les…

Dans le passé, ce réseau de routes s’appelait Vie Francigene, car il s’agissait de routes construites par les Francs, afin de superviser plus facilement les terres conquises et soumises. Une autre définition successive de ces parcours est Vie Romme, comme elles étaient appelées dans le Moyen Âge, car elles conduisaient les pèlerins à Rome, une des principales destinations de pèlerinage dévotionnel de la Chrétienté, avec Jérusalem et Saint-Jacques-de-Compostelle.

Quelle longueur fait le parcours de la Via Francigena ? Il mesure 1.700 km dans son parcours complet de Cantorbéry à Santa Maria di Leuca, avec un dénivelé de 1.347 mètres et peut être parcouru à pied en un mois et demi, avec une moyenne de 20 km par jour, ou en deux semaines environ avec un vélo hybride en pédalant sur 60 km par jour.

Quelles sont les étapes les plus belles de la Via Francigena ? Difficile à dire, vue sa grande variété. Tout dépend de l’intérêt et des préférences de qui la parcourt. Déjà la toute première étape, de Cantorbéry à Douvres, la North Downs Way, permet d’admirer la beauté de la campagne anglaise.

5 lieux de pèlerinage

Lire aussi :

5 lieux de pèlerinage où se rendre au moins une fois dans sa vie
L’action de Dieu sur cette Terre laisse une marque forte et qui nous attire : voici cinq pèlerinages de foi à faire au moins….

À travers le détroit de la Manche on arrive en France, où on voyage à travers des régions merveilleuses, du Nord-Pas-de-Calais à la Champagne-Ardenne, de la Picardie à la Franche-Comté.

De Reims, où furent couronnés les Rois français pendant mille ans, à Verzy, on peut admirer les beautés naturelles du Parc Régional de la Montagne de Reims, et apprécier la zone la plus célèbre pour la production du Champagne, avec d’excellentes excursions œnogastronomiques.
De Mouthier-Haute-Pierre à Pontarlier dans la région Bourgogne Franche-Comté, on se perd entre des bois luxuriants et des gorges karstiques à couper le souffle, jusqu’au Juras, la chaîne montagneuse qui sépare France et Suisse.

En Suisse, la Via Francigena touche les cantons de Vaud et Valais.

De Lausanne à Aigle, le paysage change de nouveau, entre des charmantes petites villes et des châteaux médiévaux, les rives du Lac Léman et les terrasses viticoles de Lavaux, Patrimoine de l’UNESCO.

Entre le col du Grand-Saint-Bernard et Étroubles on monte jusqu’à 2.473 mètres, entre les sommets enneigés et les fleurs de montagnes, et on accède à l’Italie à travers le col du Grand-Saint-Bernard, le point le plus haut de la Via Francigena. On redescend ensuite en Val d’Aoste, entre des magnifiques décors montagnards, animaux sauvages et spécialités culinaires à ne pas rater.

Nous verrons dans un autre paragraphe où la Via Francigena passe en Italie.

L’itinéraire de Sigéric

Ce fut Sigéric de Cantorbéry, archevêque de Cantorbéry à la fin du Xe siècle, qui établit les étapes du voyage le long de la Via Francigena. Son itinéraire, soigneusement noté sur son journal, partait de Cantorbéry et arrivait à Rome, avec un chemin d’environ 1.020 km à parcourir en 14 jours. Encore aujourd’hui, il y en a qui choisissent de le parcourir, conscients de la difficulté et de la nécessité d’être bien entraînés. L’itinéraire de Sigéric est surement le plus fidèle à la tradition.

En voici ses étapes :

  • Cathédrale de Cantorbéry
  • Hauts de France
  • Nord-Pas-de-Calais
  • Champagne-Ardenne
  • Franche-Comté
  • Canton Vaud (Suisse)
  • Canton Valois (Suisse)
  • Val d’Aoste
  • Piémont
  • Lombardie
  • Émilie-Romagne
  • Toscane
  • Latium
  • Cité du Vatican.

Via Francigena : les étapes en Italie

En Italie, la Via Francigena passe à travers sept régions : Val d’Aoste, Piémont, Lombardie, Émilie-Romagne, Ligurie, Toscane, Latium. Elle touche au total 140 communes, pour un total de 45 étapes des 79 totales du chemin. Une longue route, autrefois impraticable, qui traversait la Botte du nord au sud, du col du Grand-Saint-Bernard à Pavie, ancienne capitale lombarde, en passant par Ivrée et Vercelli, et ensuite Plaisance, Fidenza, Fornovo et Berceto sur l’Apennin Tosco-Émilien, en surmontant le col de la Cisa, pour descendre à Pontremoli et Luni, d’où les anciens pèlerins s’embarquaient pour Saint-Jacques-de-Compostelle, et ensuite de nouveau à travers les collines lucquoises et suivant le cours de l’Arno, de Altopascio à San Miniato, du col Val d’Elsa à Moteriggioni et encore Sienne, le Lac de Bolsena, Montefiascone et Viterbe, et enfin le long de la Via Aurelia, jusqu’à Rome, cœur et âme de la chrétienté. Des bandits et des voleurs la battaient, des marchands la parcouraient, et avec eux des hommes à la recherche de Dieu, ou simplement d’eux-mêmes.

Carnet du pèlerin

Exactement comme ceux qui parcourent le Chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle amènent avec eux un document spécial émis par le Bureau des Pèlerins et cacheté à chaque étape, qui leur permet d’accéder à des remises et des facilités, ainsi la Via Francigena aussi a son carnet. Il s’agit d’une sorte de « passeport du pèlerin », dans ce cas aussi cacheté par des bureaux touristiques, mais aussi des paroisses, des structures d’accueil et de restauration, et permet de jouir de traitements spéciaux et offres spéciales. Et comme ceux qui, arrivant à Saint-Jacques-de-Compostelle, obtiennent la compostelle du pèlerin, ainsi ceux qui parcourent les derniers 100 km à pieds ou 200 km en vélo le long de la Via Francigena reçoivent le Testimonium, la certification de l’advenu pèlerinage.